Les projets des Masters

17-18 octobre 2018 : Les élèves de Master 1 LEA Traduction ont été sollicités par Grand Paris Sud pour un projet d’interprétariat en simultané auprès de délégations européennes, sur le thème des Villes nouvelles

Les 17 et 18 octobre 2018, les étudiants du Master 1 LEA ont activement participé au 3e City Lab « Villes nouvelles, villes d’arrivée », organisé à Evry par Grand Paris Sud avec la collaboration de l’Université d’Evry-Val-d’Essonne.

Ce City Lab abordant la thématique des migrations dans les villes nouvelles s’inscrit dans un cycle comprenant 5 Labs au total, dont les 2 précédents s’étaient déroulés à Milton Keynes (UK) et à Sabaudia (Italie).

Lors de ces deux journées, les étudiants ont eu l’opportunité d’exercer et de développer leurs compétences en interprétation simultanée ou consécutive par le biais d’un matériel spécifique à l’interprétation, les « bidules ».

En effet, durant des discours des différents intervenants du LAB, les étudiants ont alternativement pris la parole pour traduire les éléments de discours, principalement du français vers l’anglais.

Les délégations européennes accueillies lors de ce LAB étaient de différentes nationalités : britanniques, italiennes, danoises et hollandaises. Tous ont manifesté leur grande satisfaction quant à la collaboration entre Grand Paris Sud et l’Université d’Evry ainsi qu’à la bienveillance des étudiants à apporter les éléments de traduction nécessaires à une bonne compréhension des enjeux du LAB.

Du côté des étudiants, ceux-ci ont également globalement vécu cette expérience très positivement. Ils nous ont livré leurs témoignages concernant ce LAB.

Plusieurs grandes idées émergent de ces témoignages : une meilleure connaissance de la ville d’Evry et de son plan d’élaboration, une première expérience de terrain en interprétation, la prise de conscience d’enjeux complexes, une émotion éprouvée face à la rencontre avec les intervenants multilingues et les membres des associations et enfin des pistes d’orientation pour l’avenir professionnel des étudiants.

« Cette expérience nous a permis de voir la ville d’Evry sous différents aspects. Nous avons appris notamment pour quelles raisons le projet Grand Paris Sud, avec ses objectifs, est né, mais aussi le phénomène de migration, souligné par la grande diversité culturelle de la ville et la tolérance culturelle dont la ville d’Evry fait preuve avec la création de la Pagode, de la Mosquée ainsi que de la Cathédrale. »

« Cette journée m’a permis de confirmer que c’est en effet la voie que je souhaite suivre pour mon futur professionnel et mon seul regret est de ne pas avoir suffisamment exercé au cours de cette dernière »

« Ma présence en tant qu’interprète est mitigée. C’est une situation concrète et très difficile […]. Je pense que l’interprétation est une bonne chose, mais elle nécessite beaucoup d’heures de pratique. Nous avons passé beaucoup d’heures à étudier le sujet, délaissant un peu la pratique pure, nous avons nous aussi manqué de temps »

« Du point de vue de l’interprétation, ces deux journées étaient éprouvantes aussi bien physiquement que mentalement. Ce travail m’a beaucoup stressée et j’ai maintenant la certitude que ce n’est pas un métier fait pour moi »

« Participer au colloque Villes Nouvelles m’a permis de découvrir ce qu’est un colloque international et comment les pays peuvent s’aider mutuellement sur des défis précis qu’ils rencontrent chacun de leur côté mais qu’ils ont en commun. J’ai beaucoup aimé les dimensions internationale et interculturelle de ce colloque et l’idée d’échange qu’il implique »,

« Durant les deux journées d’interprétation, il a fallu surmonter le trac de devoir s’exprimer face à des personnes désireuses des comprendre ce que racontaient les intervenants, et le plus grand défi était de leur faire « oublier » que cet(te) intervenant(e) prenait la parole et de retranscrire avec clarté les propos, et ce fut très instructif »

« Cet exercice a évidemment élargi mon vocabulaire dans les langues que j’étudie ; par conséquent j’ai complètement changé […] En définitive, ce colloque a fait de moi un homme nouveau avec plein de connaissances et d’aptitudes nouvelles que je n’avais pas auparavant »

« Les membres des délégations se sont montrés très sympathiques envers nous, il était très agréable de voir qu’ils ne nous considéraient pas seulement comme des traducteurs mais aussi comme des participants au LAB : nous avons beaucoup discuté, échangé nos idées et ils nous ont appris un grand nombre de choses sur leurs villes et pays respectifs »