Séminaire Intraduisible et littérature, jeudi 31 janvier 2019

Séminaire Intraduisible et littérature, jeudi 31 janvier 2019

Intraduisible et littérature, jeudi 31 janvier, 14h-18h en salle des thèses, bibliothèque universitaire

La traduction littéraire, par rapport à la traduction spécialisée, est comparée à un « art » exigeant non seulement une formation mais un don certain (site CETL). La littérature comprend plusieurs genres – roman, essai, poésie, pièce de théâtre – chacun imposant au traducteur des contraintes « techniques » particulières. Viennent ensuite des questions de style et de lexique, de syntaxe et de métaphore, entre autres, qui peuvent ne pas avoir d’équivalent dans la langue cible. L’intraduisible peut porter plusieurs masques dans un texte littéraire source, comme plusieurs intervenants l’ont démontré lors du colloque Intraduisible: les méandres de la traduction. Pourtant, il faut traduire. Quelles sont les stratégies des professionnels face à ces difficultés ? Dans quelle mesure la présence de l’intraduisible dans un texte complique-t-elle le travail d’un traducteur littéraire ?

Intervenants du séminaire : Nathalie Barrié, traductrice littéraire (anglais-français), Rita Filanti, literary translator (English-Italian)